La pluie n'a pas empêché les records

Eric Navarre et Yoann Raffault- Publié le 23 septembre 2018

C'est une météo automnale qui attendait les 11 000 participants des 10km, 20 km et marathon de Tours. Avec le vent d'ouest et la bruine, les observateurs avertis étaient pessimistes quand aux éventuels nouveaux records de l'épreuve sur le marathon (hommes et femmes), objectif clairement affiché par les organisateurs. Mais c'était sans compter sur les Kenyans Joseph Kyengo Munywoki et Lazarus Too qui n'ont pas été avares de leurs efforts notamment sur la fin de course où plusieurs kilomètres ont été bouclés sous les 3' sous l'impulsion du premier nommé. Mais celui-ci payant ses efforts, il a dû laisser partir vers la victoire Lazarus Too dans les derniers kilomètres, second l'an passé, qui s'offrait le record de l'épreuve en 2h12'29 soit 21'' de mieux que la marque précédente.

Scénario quasi identique chez les femmes où la Kenyanne Chaltu Négasa, habituée de l'épreuve tourangelle, s'est défait de la vainqueur de l'an passé,Rebby Cherono Koech (Ken), pour aller cueillir la victoire et un nouveau record de l'épreuve en 2h40'55. Du côté de nos tourangeaux, Jérémy Legout (Free Run/A3T) a courageusement boucler ses 42,195 km en 2h34'22 (8ème) et Anthony Borde (Jogg'In Tours) a souffert dès le 23ème kilomètre pour finir 13ème en 2h40'35.

MPM féminine sur le 20 km

Sur le 20 km, on attendait des chronos plus relevés chez les hommes mais face aux conditions climatiques difficiles, la course a pris une tournure tactique. Les trois premiers étaient encore ensemble au passage de la Gloriette avant la chute du 3ème homme au passage du rond point. La décision finale entre les deux premiers s'est faite dans les derniers hectomètres de course. C'est finalement Joseph Nzoki qui s'impose en 1h01'31 tandis que chez les femmes, Agnès Keino (Kenya) réalise la meilleure performance mondiale de l'année sur la distance en s'imposant en 1h08'47.

 

Du côté des locaux, Ahmat Abdou-Daoud (Free Run/A3T) termine 6ème et 1er tourangeau. Sans être satisfait de sa performance (il visait 1h04 et a réalisé 1h06), il reconnaissait que les conditions atmosphériques particulières de la journée ne l'ont pas mis à son aise. " Nous ne sommes pas partis trop vite. L'allure était régulière pendant les trois premiers kilomètres. Ensuite, au passage du 5ème kilomètre, j'ai subi avec le vent de face et l'allure s'est grandement réduite." Le Tourangeau est alors passé d'une allure avoisinant les 20km/h à "seulement" 16km/h jusqu'au 7ème kilomètre. " Ensuite la course s'est bien déroulée, les jambes étaient bonnes mais j'avais des difficultés à respirer avec le vent de face et cette pluie fine"

Rémy Guérineau (JR 37, 14ème) : "J'étais avec la première féminine jusqu'au 10e kilomètre puis j'ai connu une course assez difficile avec le vent de face. Ce n'était vraiment pas facile mais  Théo Lapouge a "fait le job" jusqu'au passage de la mi-course. Maintenant on va se concentrer  sur le 10 km de Cholet le mois prochain avant de se tourner vers un autre 10 km, celui de Nancy fin novembre. Ensuite, nous nous préparerons la saison de cross pour laquelle  l'objectif est d'aller aux France car nous avons une belle équipe." 

 

Sophie Le Béhérec (7ème et 1ère tourangelle) : "J'ai évolué toujours seule, tout au long de la course. Je n'ai pas vu les premières car elles étaient bien trop rapides aujourd'hui et aucune autre féminine n'était à mes côtés. Le chrono n'est pas forcément celui attendu. Après je reviens de six mois de blessure aux ischios. J'ai seulement remis un dossard lors de la corrida de Chinon la semaine dernière et je suis tout de même satisfaite de finir sans trop de mal. "

Florian Théophile inaugure victorieusement le nouveau parcours du 10 km

Sur le tout nouveau parcours du 10 km faisant la part belle à la Loire et au patrimoine tourangeau, notamment avec la traversée du site de Marmoutier, on a assisté à un mano à mano entre Yosi Goasdoué (Day Running) et Florian Théophile (Free Run/A3T) jusqu'au 6ème kilomètre. C'est à partir de là que Goasdoué, en méforme ce matin, a laissé filer Théophile vers une victoire méritée en 31'26. En féminines, l'angevine de l'AS Saint-Barthélémy d'Anjou, Perrine Rosala-Humeau, a fait cavalier seule pour s'imposer en 36'01

Les podiums : 

10 km : hommes : 1. Théophile (Free Run/A3T) 31'26 ; 2. Goasdoué (Day Running) 32'22 ; 3. Moreau (Athlé Bocage Vendéen) 32'37. femmes : 1. Rosala-Humeau (AS Saint-Sylvain d'Anjou) 36'01 ; 2. Barat (Mauves Attitudes) 40'05 ; 3. Bézard (Anille Braye Athlétisme) 41'07.

20 km : hommes : 1. Nzoki (Ken) 1h01'31 ; 2. Mwendwa Mutie (Ken) 1h02'08 ; 3. Chebii (Ken) 1h02'29. femmes : 1. Keino (Ken) 1h08'47 ; 2. Kiplimo (Ken-Running 41) ; 3. Mekonnen (Eth) 1h11'11.

Marathon : hommes 1. Lazarus (Ken-Running 41) 2h12'29 ; 2. Kyengo Munywoki (Ken) 2h13'11 ; 3. Isaac Kibiwot (Ken) 2h16'09. femmes : 1. Chaltu (Ken) 2h40'55 ; 2. Cherono Koech (Ken) 2h41'30 ; 3. Lagat Cherop (Ken) 2h43'43.

 

Départ du marathon de Tours 2018

Interview vainqueur du marathon de Tours 2018

Galerie Photos ici (Eric Navarre et Yoann Raffault)